Comment présenter son entreprise aux candidats

Table des matières

Quand on parle entretien de recrutement et présentation, on pense surtout à ce que le candidat va devoir dire au recruteur pour le convaincre. Mais dans un secteur où les candidats ont le choix, il y a une étape souvent décisive pour le recruteur: la présentation de l’entreprise et du poste. Une bonne présentation peut faire toute la différence pour se démarquer des autres et donner envie aux candidats de poursuivre le processus de recrutement.

On peut penser que c’est une étape facile puisque, a priori, le recruteur connaît bien son entreprise (ou celle de son client) et sait mettre en avant les points forts sans cacher les points de progression. Mais dans les faits, ce n’est pas si évident…

1/ Construisez votre propre présentation

Quand on est recruteur dans une entreprise, on hérite souvent d’une présentation « toute faite » que d’autres personnes ont construite (recruteurs, commerciaux, managers…) D’ailleurs, quand on démarre un nouveau poste, les premiers jours on accompagne les autres en entretien pour « s’imprégner » de ce qu’ils disent. Et on se comporte ensuite en « perroquet » en répétant des mots, des phrases qui ne sont pas les nôtres. Parfois on reçoit aussi une plaquette commerciale ou une présentation Power Point sensée servir de support pendant les entretiens. Et elles contiennent souvent beaucoup de chiffres et de d’informations qui ne sont pas forcément utiles ou intéressantes pour un candidat.

Vous êtes plus qu’un perroquet!

Ça fonctionnera sans doute quelque temps mais ça reste un moment assez inconfortable parce qu’on a l’impression de ne rien maîtriser et de réciter. Et on a peur que les candidats s’en rendent compte.

Il me paraît donc indispensable de construire sa propre présentation. Pour être à l’aise, vous devez comprendre ce que vous expliquez aux candidats, que cela ait du sens pour vous pour montrer que vous n’êtes pas seulement en train de « recracher un discours purement corporate ».

Il n’y a pas de recettes miracles, il faut s’entraîner. A chaque fois que j’ai démarré un nouveau poste, j’ai fait un petit exercice: je présentais l’entreprise à mes amis et à ma famille (s’ils me lisent: merci pour votre aide et votre patience!). C’est un bon exercice parce qu’il permet de construire une présentation claire, synthétique et surtout accessible à des personnes qui ne connaissent pas l’entreprise (et dans l’IT, c’est souvent le cas des candidats!). Elle permet aussi de se détacher d’un exposé souvent trop formel, en choisissant des mots, des expressions qui nous ressemblent.

Rappelez-vous quand vous étiez candidat(e) : vous avez certainement participé à des entretiens où la présentation de l’entreprise était trop longue, bourrée d’informations peu pertinentes pour vous et où vous vous êtes retenu de bailler…Pensez aux candidats et surtout faites une présentation qui vous plaît, avec laquelle vous êtes à l’aise! Vous la rendrez « vivante »!

2/ Donnez des informations pertinentes

Quand on se contente de réciter sa présentation d’entreprise, bien souvent, on ne fait pas le tri dans les informations qu’on va donner aux candidats.

Pourtant l’objectif principal est bien là: donner suffisamment d’informations pour que le candidat se projette (ou non), comprenne ce que fait l’entreprise et en quoi elle va pouvoir répondre et correspondre à ses attentes.

Il y a de grandes chances pour que votre entreprise ait un site internet permettant normalement aux candidats de trouver une quantité importante d’informations.* Du coup, est-ce que c’est vraiment intéressant de redonner tous les chiffres, tout l’historique de l’entreprise en entretien?

Pour faire une bonne présentation d’entreprise, il faut sélectionner les informations qui sont importantes et pertinentes, pour vous comme pour le candidat. Je me suis souvent posé 2 questions pour construire ma présentation d’entreprise:

  • quelles sont les informations dont le candidat a vraiment besoin pour comprendre qui nous sommes, ce qu’on propose et pourquoi c’est intéressant de nous rejoindre?
  • quelles sont les informations que j’ai envie de mettre en avant, qui permettent de montrer nos valeurs et notre manière de travailler?

Alors attention, il ne s’agit pas de transformer la réalité (j’y reviens plus loin)

L’idée est de donner du concret et des précisions qui ne sont pas sur votre site.

Si je devais faire une petite liste:

👉 Quelques chiffres clés: date de création, nombre de salariés, dernier CA

👉 Implantations géographiques (si ça a du sens!)

👉 Quelle est l’activité de l’entreprise? Quelle est son domaine d’expertise? (services/ produits)

👉 Qui sont ses clients? A quelles problématiques clients l’entreprise sait/ peut-elle répondre?

👉 Quelles sont les objectifs fixés ou à atteindre pours les prochaines années?

👉 Quelles sont les valeurs de l’entreprise, son ADN? (probablement l’une des plus difficiles étant donné que beaucoup d’entreprises ne savent pas quelles sont leurs valeurs…)

👉 Pourquoi l’entreprise recrute?

Vous ne ferez peut-être pas une présentation exhaustive de votre entreprise et ce n’est pas grave! Cela vous permettra de « garder des cartouches » pour la suite.

3/ Ecoutez les candidats!

Evidemment, ce conseil vaut pour toute la durée de l’entretien. Mais c’est aussi très vrai au moment de présenter l’entreprise.

Puisque l’entretien n’est pas un monologue, vous devez rester à l’écoute: vos candidats auront sûrement des questions, un besoin de préciser certains points que vous aurez présentés.

Et d’autre part, si vous écoutez les candidats, vous pourrez mettre en avant ce qui pourra leur plaire dans votre entreprise!

Par exemple:

✔ Un candidat vous dit qu’il aimerait travailler à l’international. Ici ça a du sens de parler de vos agences/ filiales à l’étranger et d’expliquer comment vous facilitez la mobilité de vos collaborateurs (si c’est bien le cas évidemment)

✔ Un autre vous a parlé de son envie d’évoluer dans une société qui s’engage pour l’environnement. C’est l’occasion de donner des exemples de ce que fait votre entreprise, des actions qu’elles a mises en place dans ce sens (encore une fois à condition que ce soit le cas)

En bref, soyez prêt à répondre aux questions et à personnaliser votre présentation en donnant des compléments d’informations en fonction des attentes et des besoins du candidat.

4/ Ne mentez pas, n’embellissez pas la réalité

J’ai souvent entendu des candidats se plaindre d’un décalage (parfois très important) entre ce qui leur avait été présenté et la réalité une fois en poste.

Ne faite pas de votre présentation d’entreprise une publicité mensongère: vous vous tirez une balle dans le pied! Comme vous attendez des candidats qu’ils soient honnêtes et sincères au moment de leur présentation, vous devez également faire preuve d’honnêteté et de sincérité quand vous parlez de votre entreprise.

J’en avais longuement parlé dans un article sur les Déconfinés de l’IT: comment recruter sans vendre du rêve

Peu de candidats attendent que vous leur disiez que vous êtes les meilleurs, qu’il n’y a rien à améliorer chez vous, que vous tout va bien dans le meilleur des mondes. On est souvent tenté d’embellir un peu la réalité, de donner des exemples qui sont souvent des exceptions ou de cacher certaines informations pourtant essentielles pour les candidats. Convaincre n’est pas mentir.

La transparence paye, parce qu’un candidat devenu collaborateur ne ressentira pas de déception, n’aura pas l’impression d’avoir été mené en bateau. Un candidat déçu vous quittera dès qu’il en aura l’occasion (et elles peuvent être nombreuses dans l’IT).

Un recruteur n’est pas là pour vendre du rêve!

5/ Parlez concrètement du poste

Si vous recevez un candidat pour un poste précis (je rappelle que ce n’est pas toujours le cas, notamment pour les ESN qui recrutent sur profil), vous devez donner du concret au candidat. Cette étape est également décisive pour que le choix (d’un côté comme de l’autre) soit fait en toute connaissance de cause.

Trop d’entretiens se terminent sans que le candidat sache précisément pourquoi il a été reçu et ce qu’il serait amené à faire s’il décidait de rejoindre l’entreprise. Là encore, cela peut créer des déceptions, des frustrations qui peuvent entraîner des départs (et faire démarrer une collaboration sur un malentendu).

Avant l’entretien, vous avez normalement fait un point précis sur le poste et les compétences/ qualités qui sont recherchées. Mais vous devez aussi être capable d’expliquer :

  • le contexte du recrutement
  • l’environnement de travail: l’équipe, les méthodes, les locaux
  • la mission concrète: que va-t-il faire au quotidien et dans quel but? Vous pouvez décrire une journée ou une semaine types
  • les objectifs et les résultats attendus (avec une notion de délai)
  • le salaire (indispensable)

Un bon entretien permet à chacun, candidat et recruteur, de répondre à un maximum de questions et de commencer (ou non) à se projeter.

Et si vous n’avez que peu d’informations, expliquez pourquoi! Expliquez que c’est un autre interlocuteur dans le processus de recrutement qui pourra donner plus de précisions, répondre aux questions. Aidez le candidat à comprendre quel est votre rôle et ce qu’il peut attendre de votre entretien.

Pour conclure: la présentation de l’entreprise est souvent une étape qu’on néglige en entretien, particulièrement quand on débute. On oublie à quel point elle peut être décisive quand un candidat très sollicité a le choix.

On a coutume de dire aux candidats qu’on a jamais une deuxième chance de faire une bonne première impression. Je pense que cette adage est aussi très vrai pour les entreprises et qu’en tant que recruteurs, vous avez le pouvoir de faire la différence!

* Je suis consciente que tous les candidats ne regardent pas le site de l’entreprise avant l’entretien, particulièrement dans l’IT…Alors avant de présenter l’entreprise, n’hésitez pas à demander au candidat « avez-vous regarder notre site web? Quelles informations avez-vous retenues? » Au-delà d’un indice sur l’intérêt du candidat, cela vous aidera aussi à sélectionner les informations que vous allez présenter. Il n’est pas spécialement utile de lui redonner des infos qu’il a déjà.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Découvrir plus d'articles...

FAQ sur mes formations

Je le dis très souvent mais je pense que la formation est un formidable moyen de progresser, de prendre du recul et

A toi qui débute dans le recrutement

Il y a quelques années, j’avais réalisé un petit exercice qui consistait à donner 10 conseils à celle que j’étais 10 auparavant

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ut sed Curabitur facilisis ante. libero.