Sourcing: les synonymes sont vos amis!

Table des matières

Quand on parle de sourcing en formation, je demande très souvent aux recruteurs que j’accompagne de m’expliquer comment ils s’y prennent pour démarrer une recherche. En général, ils m’expliquent qu’ils se basent sur les infos qu’ils ont eu pendant le brief de poste (quand il y en a un) et sur les mots-clés qui ont été indiqués par le client/ le « hiring manager ». Ils se lancent ensuite directement sur les jobboards et sur les réseaux à la recherche de candidats potentiels. Le sourcing ce n’est pas simplement une histoire de mots-clés, c’est surtout savoir utiliser les bons mots-clés (et aussi comment les combiner, on verra ça dans un prochain article 😉). Et j’ai constaté que souvent, il y a un petit exercice assez simple qui passe à la trappe: celui de réfléchir en termes de synonymes. Dans cet article, je vous explique pourquoi c’est indispensable et comment vous y prendre pour optimiser vos recherches!

1/ Mettez-vous dans la peau du candidat

Pour moi, penser synonymes ça signifie qu’on est capable de vraiment se mettre dans la peau du candidat. Pas mal de recruteurs ont encore le réflexe inverse quand ils commencent à sourcer: ils utilisent uniquement les mots-clés de recherche qui ont été définis côté client/ entreprise. Et au bout de quelques heures (ou quelques jours) à taper toujours les mêmes mots-clés, ils en concluent « personne ne correspond au profil » ou « je tombe toujours sur les mêmes profils et il y en a très peu ».

Si vous utilisez des termes que les candidats n’ont pas l’habitude d’utiliser, vous risquez de passer à côté de personnes qui correspondent pourtant à votre recherche. Par exemple rien ne prouve que l’intitulé de poste qui a été retenu en interne est le même que celui que les candidats vont choisir quand ils complètent leur profil LinkedIn ou qu’ils construisent leur CV.

👉En formation il y a quelques semaines, une recruteuse m’expliquait qu’elle ne trouvait aucun candidat pour une de ses recherches. Je l’ai interrogée sur le profil qui était recherché. Elle cherchait un développeur C# sur Nantes mais son client lui avait demandé de trouver un « développeur consultant« (🤔🙄) et c’est avec cet intitulé de poste qu’elle faisait ces recherches.

Il suffit de faire l’exercice de manière très basique sur LinkedIn avec les 2 intitulés de postes pour voir la différence.

💡 Petit rappel: on utilise les guillemets pour faire une recherche à partir d’une expression exacte ou d’une suite de mots-clés dans un ordre bien précis. Vous n’aurez pas les mêmes résultats si vous tapez « Chef de projet web » et chef de projet web sans les guillemets…

Evidemment, le nombre de résultats n’est pas le seul critère à regarder mais j’obtiens quand même quasiment 60 résultats de + en utilisant « développeur C# ». Et la raison est simple: il y a beaucoup plus de gens qui choisissent ce titre sur leur profil LinkedIn que l’intitulé « Développeur consultant ».

C’est ce qui fait aussi que ça n’a aucun sens de chercher des « ninjas du développement »: aucun développeur ne va écrire ça quand il cherche du boulot (heureusement, je vois de moins en moins d’annonces de ce type mais ça existe encore 🤷‍♀️)

Une annonce trouvée sur Indeed…ne faites pas ça s’il vous plaît!

Il est donc indispensable de ne pas s’arrêter aux mots-clés et intitulés de postes qui vous sont donnés au moment du brief et d’essayer de vous mettre dans les baskets des personnes que vous cherchez. Ça a l’air évident mais dans les faits, tout les recruteurs ne le font pas (loin de là!)

2/ Identifiez les synonymes pertinents

Une fois qu’on a dit ça, l’idée est de savoir où trouver les fameux synonymes.

Pour les intitulés de postes par exemple, vous avez plusieurs solutions (que vous pouvez « cumuler »):

👉 Dans mon article « ressources pour recruteurs techs » j’ai partagé des sites sur lesquels vous pouvez trouver des fiches métiers (notamment celui de l’OPIIEC ou celui de MycommunIT). Pour chaque métier, vous avez des synonymes qui vont vous permettre de trouver de nouveaux intitulés de poste à utiliser pour votre sourcing.

👉 Pensez aux équivalents en anglais: certaines personnes rédigent leur profil ou leur CV en anglais, même quand elles ne travaillent pas dans un environnement international. Donc ça peut être intéressant de faire une recherche avec un titre de poste écrit en anglais (exemple: pour développeur/ developer)

👉 Pensez aussi aux équivalents au féminin: une femme qui a choisi d’écrire « développeuse » comme intitulé ne sortira pas dans vos recherches si vous tapez « développeur ». C’est la même chose pour d’autres postes: cheffe de projet, commerciale, manageuse, recruteuse etc…Là aussi, mettez-vous dans la peau du candidat (en l’occurrence ici de la candidate)

👉 Analysez les profils et les CV des salariés en interne qui font le même job que la personne que vous recherchez: regardez les termes qu’ils ont choisi pour indiquer ce qu’ils font et ce qu’ils faisaient dans leurs précédentes expériences/ entreprises. C’est la même logique avec les profils LinkedIn, quand vous avez identifié quelques personnes qui correspondent à votre recherche. 💡 Sur LinkedIn, regardez aussi dans la rubrique compétences des profils (tout en bas) pour voir ce que les gens indiquent.

Exemple: si je reprends la recherche d’un « développeur C# », voilà les compétences que je retrouve sur 3 profils différents. Je me dis qu’il y a peut-être un truc à creuser du côté de l’ASP.NET 😉

👉 Google est votre ami aussi: en tapant un intitulé de poste dans la barre de recherche, vous allez trouvé des articles (Wikipédia et autres) qui vous permettront de trouver de nouveaux synonymes (et plein d’infos sur les formations, les compétences, les missions…qui vous seront également très utiles!)

👉 N’oubliez pas les fautes de frappe/ fautes d’orthographe possibles: même les meilleurs peuvent laisser des « coquilles » dans leur CV ou profil. Il arrive régulièrement de voir des « devellopeurs » sur LinkedIn. La preuve:

3/ Les avantages pour vous

⏲ Oui, ça prend un peu de temps mais vous allez en gagner par la suite notamment si vous cherchez souvent les mêmes profils

💪 C’est aussi un moyen de commencer à vous construire votre propre cartographie métiers et de trouver vos repères sur le marché dans lequel vous recrutez

🎯 Vous pourrez vous démarquer des recruteurs qui utilisent toujours les mêmes intitulés de postes et donc potentiellement identifier des personnes qui sont (un peu) moins sollicitées par les autres

🔓Vous serez moins bloqué (en tout cas moins rapidement 😁) sur vos recherches et vous aurez aussi moins l’impression de tourner en rond sur un poste, parce que sourcer avec toujours les 3 mêmes mots-clés, on est d’accord que c’est vite répétitif (et pas très efficace)

En conclusion, quand vous êtes bloqués sur une recherche, vérifiez que vous avez bien trouvé et testé le plus de synonymes possibles pour vos mots-clés. Et ça ne concerne évidemment pas que les intitulés de postes: vous pouvez cherchez des « équivalents » pour les compétences, les formations, les missions/ tâches etc…Et il faudra ensuite vous assurer que vous savez bien combiner et associer vos différents mots-clés!

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Découvrir plus d'articles...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *